Peut-on débattre avec des non-musulmans ?

Question : Peut-on débattre avec des non-musulmans ?

Réponse de Cheikh Tchalabi :

« Les savants ont dit qu’en général la base est qu’il est interdit de débattre avec les gens de la bid3a, les athées car ils peuvent te donner des ambiguïtés. Cheikh Ibn Baz (rahimahou Allah) a refusé plusieurs fois de débattre avec des moubtadi3, contrairement à cheikh Al Albani qui aimait beaucoup les débats et avant lui Cheikh el Islam Ibnou Tammiyah (rahimahoullah).

Il se peut aussi qu’il y ai des moubtadi3 peu connus. Et si par exemple cheikh Ibn Baz accepte de débattre avec lui alors il deviendra mondialement connu et il sera ainsi la cause de la célébrité de cette personne.

C’est un peu comme ce qu’il s’est passé le 11 septembre aux Etats-unis quand ils ont fait ce coup. Ils pensaient le faire contre l’islam en rejetant la faute sur les musulmans alors que les statistiques et les résultats des conversions successives à l’attentat (...) ont prouvé le contraire. Les gens se sont posés des questions « c’est quoi cet islam ? ». Puis ils ont commencé à lire et à faire des recherches sur l’islam et se sont rendus compte que l’islam est vraiment la religion idéale.

Maintenant, les savants ont dit qu’il était permis de polémiquer avec quelqu’un si on est sûr d’avoir les bagages nécessaires. Il ne s’agit pas de polémiquer avec quelqu’un sans avoir le niveau car la personne va te poser des ambiguïtés et des questions auxquelles tu n’auras pas de réponses. Tout le monde va alors dire : "c’est le moubtadi3 qui a raisonet le savant de la sunna est faible", et donc ils vont le suivre (le moubtadi3).

C’est pour cela qu’il est interdit de polémiquer sauf si on a les bagages nécessaires et qu’on est sûr qu’on va le mettre au pied du mur biidhnillah ta3ala. »    

Date de dernière mise à jour : mardi, 21 Juin 2016