Un refus de soin est il assimilé à un suicide ?

Question:

 

Ma mère qui est très malade. Elle souffre de problèmes de rein et fait des dialyses. Elle filtre son sang au travers d’une machine. Mais depuis six jours, elle a arrêté.

Nous lui avons expliqué que cela entraînerait une mort à court terme, quelques semaines, mais elle refuse de nous croire. Elle a beaucoup de doutes et est persuadée que les médecins lui mentent et lui veulent du mal.

Je me demande, le fait qu’elle refuse de poursuivre la dialyse est-il considéré comme un délaissement de soi-même, comme un suicide puisqu’elle refuse tout soin ?

A-t-elle le droit de se laisser mourir sans se soigner?

 

 

Réponse:

 

Pour que ce soit considéré comme un suicide, il faudrait que la personne soit consciente, qu’on lui tende le médicament et qu’elle le refuse quitte à mourir. Dans le cas présent, son fils dit bien qu’elle ne le fait pas exprès, qu’elle a beaucoup de doutes, et qu’elle est sûre que la dialyse lui nuit.

Quand on refuse de se soigner en connaissance de cause, on contredit le hadith qui dit: ”soignez-vous”.

Si par contre dans son coeur, la personne est persuadée qu’on lui fait du mal et que le remède ne fonctionne pas, il se peut qu’Allah l’excuse.

 

Quant à la famille, elle a des efforts à faire pour lui expliquer. Si elle n’a pas confiance en l’avis de ses enfants parce qu’ils sont plus jeunes qu’elle il faut faire venir une tante ou autre plus âgée pour tenter de la convaincre. Ce serait mieux.

Date de dernière mise à jour : jeudi, 30 Juin 2016