Le croyant qui se mêle aux gens et patiente face à leur mal

Le Prophèteصلى الله عليه و سلم   a dit:

 

المؤمن الذي يخالط الناس و يصبر على أذاهم خير من الذي لا يخالط الناس و لا يصبر على أذاهم

rapporté par At-Tirmidhi 2507, Ibn Maja 4032, authentifié par Sheykh Al Albani رحمه الله .

« Le croyant qui se mêle aux gens et patiente sur leurs torts, est meilleur que le croyant qui ne se mêle pas aux gens et ne patiente pas sur leurs torts. »

 

Ainsi, le croyant et la croyante qui se mêlent aux gens et patientent dans le but de leur faire la da3awa, qui patientent face à ce qu’ils disent contre lui etc… est mieux que celui qui s’enferme dans

sa chambre et qui dit « Ô mon frère moi je n’en peux plus de ces gens, j’en ai marre, donc je m’enferme dans ma chambre pour étudier le coran et la sounnah. »

Bien sûr, ici on va dire, quand le Prophète صلى الله عليه و سلم   a dit que celui qui se mêle est mieux, il parle de celui qui remplit les conditions. Le but n’est pas de se mêler aux gens pour qu’ils

me fassent un lavage de cerveau et que je devienne comme eux car à la base je suis faible, je n’ai rien dans la tête, je suis plein de passions et d’ambiguités puis je vais m’assoir avec les takfiris et les khawaridjs, et les chi3as et les soufis… sous-pretexte que c’est le Prophète صلى الله عليه و سلم qui a dit ça.

Non ! Le Prophète صلى الله عليه و سلم ne parle pas de cela, il parle de celui qui a les moyens, la capacité, la science qu’il faut. Celui-là ne doit pas s’isoler et s’enfermer, même si les gens lui font du

mal, il doit se mêler à eux et patienter face à leur mal et leurs torts.

Date de dernière mise à jour : lundi, 29 Août 2016