Peut-on refuser une invitation ?

Question:

 

J’ai été invitée à un repas entre amies. Seulement j’ai refusé cette invitation car ma sœur et son enfant sont venus me rendre visite quelques jours. On m’a fait le rappel concernant l’obligation de répondre à une invitation car cette excuse ne semblait pas valable. J’aimerais donc savoir si mon excuse était valable.

Et qu’est ce qui représente une excuse dans le din pour refuser une invitation ? Est-ce-que l’obligation de répondre à une invitation concerne le repas de mariage ou toute autre réception ?

Dans le même sujet, j’aimerais aussi savoir s’il est autorisé de décliner une invitation, car nous avons des cours d’arabe programmés au même moment.

 

 

Réponse:

En général, les savants sont unanimes pour dire que le hadith qui dit que si jamais on te fait une invitation e que tu n’y vas pas, tu as fais un péché.

Par rapport au hadith du Prophète صلى الله عليه و سلم, ils sont unanimes pour dire que ça rentre le mariage, al walima du mariage. A part le mariage, les autres invitations il y a une divergence.

Cheikh Ibn Utheimin rahima Allah a dit que pour lui ça concerne toutes invitations.

Reste qu’il y a deux choses importantes à savoir:

L’invitation devient obligatoire et reste toujours obligatoire, à condition que ça remplisse les conditions. Par exemple que ça ne soit pas haram, qu’il n’y ait pas la musique, qu’il n’y ait pas la mixité, qu’il n’y ait pas l’alcool, qu’il n’y ait pas la drogue, et que ce soit dans ma capacité. Quelqu’un peut m’inviter à 3000 kilomètres, et je n’ai pas les moyens d’y aller.

Ensuite, il y a une chose très importante qu’il faudrait connaître, c’est que c’est permis bi idhni LLah ta3ala, de demander la permission de ne pas y assister c’est tout, comme l’a fait Abd Allah Ibn Abbas, plutôt comme quelqu’un l’a fait avec Abd Allah Ibn Abbas.

C’est-à-dire, quand quelqu’un t’invite, si tu sais d’avance que tu as un cours ou que tu ne vas pas y aller; tu lui expliques (ou bien pas- tu es libre), al mouhim tu demandes, ce qu’on appelle « al istihfa » tu dis : «Allah ijazik, excuse-moi mais je ne peux pas venir, ou il est possible que je ne vienne pas etc... »

Qu’est-ce qu’il va dire ? Il va dire « Ah ça fait rien etc…» Tu lui dis baraka ALlahu fik etc…

Pourquoi ? Car quand il t’invite il a un haqq, un droit sur toi. Maintenant si lui il veut se désister de son droit après que tu le lui ais demandé, il est libre, al hamduliLLah, tu lui dis "voilà j’ai un cours important, Allah y barek… je te demande dès maintenant de me pardonner". La plupart du temps il va te dire « Me3lich, qadar Allah wa maa chaa fa3al, j’aurais aimé que tu viennes mais me3lich. » Déjà qu’il te dise me3lich, al hamduliLLah.

Donc c’est comme ça qu’on fait. Quand on sait qu’on ne va pas y aller, on essaye d’avance de le faire désister bi idhni LLah ta3ala.

Si jamais maintenant,  je ne l’ai pas rencontré ou je ne l’ai pas touché, pour lui dire de se désister, il faut après cela demander des excuses. Il faut envoyer une lettre ou lui téléphoner ou le contacter et lui dire « je m’excuse beaucoup ce jour-là, mais j’avais telle et telle chose, pour qu'il te pardonne et que ça ne rentre pas dans le péché bi idhni LLah ta3ala.

Date de dernière mise à jour : mercredi, 29 Juin 2016