À La Mecque et Médine, il est préférable de faire les prières surérogatoires à l'hôtel?

Question:

 

La prière de la femme dans sa maison est meilleure que sa prière à la mosquée;

mais à la Mecque ou Médine, est-il préférable de faire les prières surérogatoires à l'hôtel où à la mosquée ?

 

 

Réponse:

 

La prière de la femme dans sa maison est meilleure que la prière à la mosquée. Maintenant si elle est à la Mecque, sa prière dans son hôtel est-elle meilleure que sa prière dans le sanctuaire, dans la mosquée ? Quel que soit l’endroit où elle s’installe (que ce soit à la Mecque, à Médine ou à Jérusalem) la prière de la femme chez elle est meilleure que la prière à la mosquée. Le même jugement s’applique à l’homme en ce qui concerne les prières surérogatoires. Il est préférable pour lui de les accomplir chez lui, et non à la mosquée. Même si c’est la mosquée sacrée. Cela tient à deux preuves.

 

La première: la portée général de la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم au sujet de la prière nocturne durant le mois de Ramadhan. Il priait avec les compagnons durant les trois premières nuits, la quatrième nuit ces derniers se réunirent mais le Prophète صلى الله عليه و سلم ne sortit pas à leur rencontre. Si bien que certains insouciants lancèrent des cailloux contre sa porte. Il sorta aussitôt et déclara avec mécontentement  “Certe, je savais que vous étiez là à attendre. C’est à dessein (volontairement) que je ne suis pas sortit. Ô gens ! Priez dans vos maisons. Car la meilleure prière d’un homme, est celle qu'il accompli dans sa maison. A l'exception de la prière prescrite.” Donc le texte est clair, il a dit “la meilleure prière d’un homme” c’est celle qu'il “accompli dans sa maison à l'exception de la prière obligatoire”.

 

Deuxième preuve: Elle est spécifique à la mosquée du Prophète صلى الله عليه و سلم en effet, un compagnon est venu poser une question de ce genre: "Dois-je accomplir la prière surérogatoires à la maison ou chez moi ?" Le Prophète صلى الله عليه و سلم répondit: “Vois-tu ma maison qui est là ? Y a t-il plus proche qu’elle de ma mosquée ?” L’homme dit non. Le Prophète صلى الله عليه و سلم   reprit: “La meilleure prière d’un homme est celle accomplie dans sa maison, à l'exception de la prière prescrite” c’est à dire “même si c’est ma mosquée” la mosquée de Medine, quand tu pries à la maison la nafila, c’est mieux plutôt que tu ne viennes prier à la mosquée.

 

Le Sheikh Al Albani رحمه الله dit : Considérons le cas d’une personne qui résiste dans un pays doté d’un mérite particulier comme la Mosquée Sacrée (quelqu’un qui habite par exemple à la Mecque ou à Medine) la mosquée du Prophète صلى الله عليه و سلم ou la mosquée d’el Aqsa. Dans une telle situation - la prière obligatoire de la femme chez elle et la prière surérogatoire de l’homme chez lui - n’ont d’autre signification que celle-ci: La prière est meilleure chez soit, que dans l’une de ces trois mosquées. Par conséquent,  si l’homme effectue une prière surérogatoire à la Mosquée Sacrée, sa prière vaut combien ? 100 000 prières !  De même si la femme accompli une prière obligatoire ou surérogatoire à la Mosquée Sacrée, sa prière vaut combien ? 100 000 prières. Mais si l’homme s'acquitte de cette prière surérogatoire chez lui, et si la femme prie dans sa maison alors la prière de chacun d’eux équivaudra à plus de 100 000 prières. Voilà le sens de la préférence.

 

Et il y a aussi une fatwa de Sheikh Ibn Uthaymin رحمه الله qui va aussi dans ce sens بإذن الله تعالى.

Quand on va à la ‘Omra et au Hajj, beaucoup d’hommes croient que s'il va prier la nafila à la mosquée il aura plus de récompenses qu’à la maison. Alors que si l’homme (et la femme bien-sûr aussi) va prier chez lui dans la maison ou dans l’hotel - la nafila- c’est beaucoup; c’est plus de 100 000 salats qui se font à la Mecque. Pourquoi ? Car la meilleure salat nafila comme a dit le Prophète صلى الله عليه و سلم est à la maison.


Donc je résume, si quelqu’un va à la ‘Omra ou bien Hajj et qu'il se trouve à Médine ou à la Mecque. Ce quelqu’un, si c’est un homme, si il va prier à la mosquée de la Mecque (l’obligatoire) il aura pour chaque prière 100 000. Et si il va prier à Médine il aura pour chaque prière 1000. Maintenant si jamais il va prier nafila à la Mecque, pour chaque nafila il aura 100 000. Et pour chaque nafila à Medine il aura combien ? 1000. El ‘Aqsa, c’est 500 d'après l’avis le plus connu. Mais cet avis est faible. Car il y a un hadith dans Sahih Mouslim qui dit 250. Il a dit صلى الله عليه و سلم “La prière à el ‘Aqsa fait le quart de la prière à Medine.” c’est un hadith rapporté par Mouslim. Et le quart du demi c’est combien ? 250. Donc le vrai avis c’est qu’Al Aqsa ce n’est pas 500, mais 250. Donc maintenant, si un homme va prier nafila à Médine il aura mille et à la Mecque, il aura 100 000. Mais si jamais il prie dans sa maison, où il prie dans l’hotel, il aura plus de 100 000 à la Mecque et plus de mille à Médine.

Quand à la femme, que ce soit nafila (surérogatoire) ou fard (obligatoire) si elle prie à la maison elle aura plus que ce qui est cité dans les 100 000 et dans les 1000. Pourquoi ? Car comme a dit le Prophète صلى الله عليه و سلم “et leurs salats dans leurs maisons sont meilleures pour elles”.

Date de dernière mise à jour : mercredi, 24 Août 2016