Quel est le statut de la femme qui couvre son visage durant la Omra ?

Question:

 

Quel est le statut relatif au fait que la femme couvre son visage durant la ‘Omra ?

Est-il vrai que c'est le niqab uniquement qui est interdit pour la femme en état de Ihram (c'est à dire sacralisation) ou bien tout voile (que ce soit le niqab ou autre) ?

 

 

Réponse:

 

Les Savants divergent depuis longtemps sur le visage et les mains de la femme. Sont-ils une awra  (c’est à dire nudité) qu'il est interdit à la femme de montrer, ou bien est permis ? Bien qu’il soit meilleur pour elle de les couvrir.

Ce sont deux avis célèbre, nul besoin ici d’entamer ce sujet en détails. Mon livre “...” a bien éclairci ce point, et nous dispense d'en parler. Même ceux qui soutiennent que le visage de la femme est une nudité, sont d’accord avec les autres pour dire: “Il est interdit pour la femme qui est en état de sacralisation (c’est à dire ihram), que ce soit pour le pèlerinage ou la ‘Omra, de couvrir son visage avec un niqab ou un voile qu’elle noue sur sa tête.” C’est interdit selon le consensus des Savants.

Car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

“La femme en état de sacralisation ne porte pas le niqab, ni des gants.” [Al Boukhari 1838]

 

Or nous remarquons, à chaque pèlerinage ou ‘Omra que des femmes en état de sacralisation portent le niqab. Nous sommes intervenu par moment, et avons conseillé à la femme en état de sacralisation de ne pas porter le niqab (en l'égard au hadith précédent). Mais elles ne suivaient pas ce conseil. Parce qu’elles ont eu l’habitude de courir leur visage avec un niqab, jilbeb ou tout autre chose.

 

Bref, serrer un niqab autour du visage sous les yeux, ou un voile sur le front n’est pas permis, selon le consensus des Savants.

C’est à dire qu’il n’y a personne qui a dit “c’est permis”. Même ceux qui disent que le visage de la femme est une nudité. Ce qui est permis, c'est uniquement ce qu’on apelle le seddl. Il convient de faire attention à la différence entre le seddl, et le faire serrer un voile, un niqab ou un khimar. Car, comme j’ai déjà expliqué à quelques sœurs de France la différence entre le fait de mettre un niqab (de le nouer ou de le mettre sur le visage) et le fait de faire le seddl. Et que le seddl est permis et que le niqab n’est pas permis, elles ont trouvé des difficultées à comprendre cette chose.

 

Le seddl consiste à serrer le voile posé sur la tête et à le laisser retomber sur le visage, sans qu’il ne soit serré autour des joues -voilà ce qui est permis.

Si le voile sur le visage est serré, cela devient interdit. (En ce qui concerne la femme en état de sacralisation). De nombreux savants exigent qu'elle fasse une expiation. Car elle a fait un péché. C’est pourquoi celle qui fait le pèlerinage ou la ‘Omra doit tenir compte de cette règle religieuse. Il ne lui est pas permis de serrer un voile autour du visage qu'elle relève lorsqu’elle ne voit plus personne et qu'elle abaisse lorsqu'il y a quelqu’un. Ce n'est pas permis, parce qu'il est serré autour de la tête. Quant au jilbeb posé sur la tête, il est permis de le laisser retomber. Ce qui est mentionné dans le Hadith de Aïsha رضي الله تعالى عنها quand elle accomplissait le pèlerinage avec quelques amies et que des cavaliers passaient, elle disait: “Nous laissions retomber nos voiles..”. Donc le seddl est une chose permise en état de sacralisation. Quand au fait de porter le niqab, de serrer le voile comme c’est de coutume chez les Syriennes et d’autres, autour du visage et des joues sous les yeux, ce n’est pas permis selon le consensus des savants.

Date de dernière mise à jour : samedi, 03 Septembre 2016