Peut on travailler le jour de la prière de Joumou3a ( vendredi) en cas de necessité?

Question :

 

Je suis marié avec trois enfants, en France, il est très difficile de trouver un travail où ils nous laissent prier salât al joumou3a - je dis cela par expérience.

Est-ce que dans le cas de quelqu’un, qui est endetté et qui souhaite aussi faire la hijra ; est-ce que cela lui est permis de travailler ce jour là, qu’il soit en voyage ou non ?

À savoir que j’ai fait les causes pour trouver un emploi qui me permettrait de sortir pour cette prière, mais que je n’ai pas trouvé un emploi comme cela.

 

Sinon, est-ce que dans le cas d’un travail loin de chez soi et que l’on considère qu’on est en voyage, à partir de combien de kilomètres cela est-il permis de ne pas sortir pour cette prière et pendant combien de temps peut-on la délaisser, dans ce cas particulier ?

 

Aussi, j’ai entendu que celui qui ne prie pas salât al joumou3a une seule fois, ceci est un grand péché et celui qui la délaisse trois fois, Allâh scelle son coeur.

Pourriez-vous m’expliquer qu’est-ce que cela signifie ?

Qu’Allâh vous accorde le firdaws.

 

 

Réponse:

 

Il y a au moins deux choses dans cette question wa Llâhu a3lem.

La première, par rapport à ne pas prier la joumou3a, j’ai cherché dans les fatawas des savants, je n’ai pas trouvé jusqu’à présent quelqu’un qui a dit que c’était permis. Je n’ai pas trouvé qu'être à l’étranger ou autre était une excuse.

J’ai trouvé cheikh Ibn Baz qui dit que ce n’est pas permis. Le comité permanent dit que ce n’est pas permis et comme ça d’autres.

 

Deuxièmement, si il est loin de sa maison.

S'il est loin de sa maison de 80 kilomètres à peu près, il n’y a aucune divergence qu’il est en voyage. Dans ce cas al joumou3a n’est plus obligatoire.

Il dit (le questionneur) pour combien de temps ? Tant que tu es là-bas -  même si tu restes là-bas une année- tu es en voyage jusqu’à ce que tu reviennes chez toi.

 

Reste une chose, pour le hadith, celui qui ne la fait pas une seule fois, il a fait un grand péché; celui qui la délaisse trois fois, Allâh scelle son coeur.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ça, ça s’applique à celui qui la délaisse sans excuse.

 

Maintenant, toi, tu veux aller prier, Allâh ta’ala sait que dans ton coeur il y a la prière, tu veux la faire mais on te retient et ceci et cela...

Je ne dis pas que tu as une excuse, non.

Mais je dis que c’est différent et ce n’est pas comme celui qui est assis dans un café le vendredi, il entend l’adhan, où je ne sais quoi, il sait que c’est le moment du joumou3a, il dit non, moi, je ne vais pas à joumou3a ; je vais prier dhor.

Celui-là ,le hadith s’applique à lui à 100%.

 

Maintenant, celui qui par contre veut prier mais en est retenu etc.. Ça, Allâhu 3ahlem.

J’ai dit que cheikh Ibn Baz ne permettait pas.

Est-ce que yawm al qiyamah, la personne sera excusée parce qu’elle veut et elle ne peut pas ou alors Allâh ta’ala ne l’excuse pas ?

Allâhu a3lem ça, je ne peux pas répondre.

 

Mais par contre qu’est-ce que ça veut dire qu'il a fait un grand péché pour une joumou3a ?

C’est clair il a fait un grand péché, c’est comme si il a bu l’alcool par exemple.

Et -d'après le hadith- s’il délaisse trois fois consécutivement sans excuse; c’est à dire il n'est ni malade, ni a oublié, ni ne dormait, alors il va se trouver très loin après. Il va trouver qu'il est vraiment tombé dans l’égarement et que son coeur est devenu scellé, son coeur ne reçoit plus.

On a dans nos corps un coeur qui est un peu comme vous savez "l’émetteur / récepteur". Il y a quelque chose qui émet, quelque chose qui reçoit. Nous, notre coeur reçoit, il reçoit ce qui vient d’Allâh subhanahu wa ta’ala: an-nour, la lumière. Et quand tu lis le coran, quand tu entends des cours, ton coeur reçoit des choses. Il commence à s’ouvrir et à grandir dans ta poitrine.

Mais, maintenant en ratant trois joumou3a consécutifs, tu vas sentir que tu n’as plus de coeur, c’est un caillou, il est scellé, a3udhu bi Llâhi.

Je te dis "Allâh a dit, Son prophète a dit" et tu ne ressens rien, finit.

Allâh ta’ala a scellé le coeur de cette personne, qu’Allâh ta’ala nous préserve.


 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 29 Juin 2016