A quoi sert une Sutra ?

Question:

 

Il me semble que quand on prie, il faut éviter que quelqu’un passe devant nous, mais seulement là où l'on va se prosterner. Mais si la personne passe devant nous à 1 ou 2, ou 3 mètres alors la salat n’est pas annulée. Ais-je bien compris? Si c’est le cas, à quoi sert une sutra?

 

 

Réponse:

 

Quand on prie, ou on veut prier, on doit mettre une sutra. Ce n’est pas obligé que ça soit nous qui la mettions car il est possible que ça soit par exemple une armoire, il est possible que ça soit un mur. Je m’avance contre elle de façon à ce que personne ne passe entre moi et elle.

Et le Prophète صلى الله عليه و سلم  dans un hadith authentique pendant qu’il priait en face d’un mur, un mouton a essayé de passer, entre lui et le mur.

Il s’est vite dépêché et a collé sa poitrine contre le mur. Donc le mouton est passé derrière lui.

 

Nous aussi on fait la même chose, quand on prie à la maison, on n'a pas besoin de sutra. On se met devant l’armoire ou le mur ou le canapé … et on prie. Ensuite si quelqu’un veut passer entre nous et la chose que l’on a prise ici comme sutra alors je me précipite vers l’avant, par exemple si j’ai un chat à la maison, mon bébé qui veut passer etc je me précipite vers l’avant pour qu’il passe derrière moi.

 

Maintenant si je suis par exemple dans une mosquée, par exemple j’ai prié, maintenant il me manquait une rakat, l’imam a dit “salam aalaykoum”; et je me suis levé pour terminer la rakat. Il y avait par exemple un rang qui était devant moi, maintenant les gens sont devant moi me donnent leur dos ce qui était ma sutra, ensuite cette personne se lève et est partie. Maintenant il n’y a personne qui peut me servir de sutra.

Qu’est-ce-que je fais? Je prie, je reste normalement. Dans ce cas, si quelqu’un passe devant moi à 1 ou 2 mètre il ne me gène pas. L’essentiel c’est la où je vais poser ma tête, c’est là qu’il ne passe pas. C’est à dire quand je pose ma tête sur la terre, sur le sol, il reste entre moi et la sutra quelques centimètres. De façon a ce que si j’étais debout, quand je suis debout et que quelqu’un veut passer, je peux l’arrêter avec ma main. Je lui tends ma main il s’arrête. Maintenant si je tends ma main, et que je ne peux pas le toucher, ça veut dire qu’il peut passer. Parce qu’il est loin, il ne me gène pas.

Beaucoup de frère croient que même s’il est à  5 mètres 10 mètres devant toi, il n’a pas le droit de passer. Alors que c’est faux! Il n’a pas le droit de passer entre tes mains, pas 3 ou 4 mètres loin de toi.

 

Autre chose, quand quelqu’un est à la maison, prend une sutra. Ou alors il est dans la rue, dans le désert et prend une sutra. Ce n’est pas obligé qu’elle soit large mais il faut qu’elle soit longue. C’est à dire, un bâton suffit. Je plante un bâton dans le sable c’est ma sutra. L’essentiel étant qu’il dépasse 50 centimètres au moins. Si c’est 30-40 ce n’est pas bon. Comme une flèche, une lance, je la plante dans le sable et je prie. L’essentiel c’est qu’elle soit d’au moins 50 centimètre.

 

Autre chose, dans la sutra. Je suis en train de prier; j’ai dit que si je suis par exemple à la maison, je m’approche de la sutra.

Combien je m’approche de la sutra ?

Je m’approche d’elle d’un mètre et demi. Je me mets debout et la sutra est loin de moi d’un mètre et demi. Quand je pose ma tête, il doit y avoir entre ma tête et la sutra à peu près 40-50 centimètres c’est-à-dire, pour qu’un mouton puisse passer. Ça veut dire quand je me mets en position de prosternation, quand je veux me prosterner ma tête ne doit pas toucher le mur, si j’ai pris le mur comme sutra. Ma tête ne doit pas coller à la sutra. Quand je suis debout je suis loin d’elle, d’un mètre et demi. Quand je me prosterne, il doit y avoir un petit vide entre ma tête et la sutra, qui permettrait ici, si c’était permis un mouton de passer.

 

Autre chose pour la sutra: par exemple, il y a mon fils qui est allongé, et moi par exemple je suis en train de prier. Quand je veux me prosterner, je lui repousse ses pieds pour poser ma tête. Quand je suis debout, lui met ses pieds à travers, il n‘ a pas annulé ma prière.

Pourquoi ? Parce que ça s’annule quand quelqu’un passe, pas quand il est assis en face de toi ou qu’il est de travers entre toi et la qibla. Il y a une différence entre passer et non. C’est pour ça que le Prophète صلى الله عليه و سلم  quand il priait et qu’il y avait Aisha elle relevait ses pieds, il se prosternait ensuite et les remettait. Mais elle n’est pas passée entre lui et la qibla. Ce qui est interdit, c’est de passer: aller de droite à gauche.

Il y a des gens qui se trompent : lorsque quelqu’un passe il veut se corriger ,alors il revient marche arrière alors il fait deux fautes. La première d'être passé et la deuxième d'être revenue. Non tu es passé c’est trop tard. Allah ghfirlak.

 

Autre chose pour la sutra. Si je suis dans le désert. Je dois chercher une sutra, un bâton, une lance, une flèche qui fais au moins 50 centimètres ou plus. Maintenant je n’ai trouvé qu’une chose qui fait 20 centimètres.

Qu’est-ce-que je fais ? Je la mets.

Pourquoi? Parce que :  “ Craignez Allah autant que vous pouvez”.  Ici c’est tout ce que je peux. Ce n’est pas comme s’il y a quelque chose de 50 centimètres je l’ai délaissé et j’ai pris 20 centimètres NON c’est tout ce qu’il y a. Et dans la règle, la chose facile on ne l’a délaisse pas pour une chose difficile. Ici la chose facile c’est d’avoir une sutra de 20 centimètres, la difficile c’est de 50 centimètres. Il n’y a pas le 50 donc je ne délaisse pas celle de 20. Quelqu’un qui ne sait pas va dire, “la sutra c’est 50 comme celle-là c’est juste 10, je ne vais pas la mettre”. On lui dit, c’est tout ce qui est devant toi, tu la mets et tu pries. C’est ce que Allah تعالى  demandais, Il ne t’a pas demandé plus. Mais celui qui a trouvé la vrai sutra et n’a pas voulu la mettre, celui-là a contrarié le hadith du Prophète صلى الله عليه و سلم  lorsqu’il a dit: “Et ne pries pas, sauf si tu mets une sutra”.

 

 

Si on pose une sutra devant celui qui prie s’il est déjà en salat, ca se fait bi idhniLlah; tu prends une sutra tu l’as pose, pour que personne ne passe entre lui et sa sutra. Ça se fait.

On a posé une question à sheikh Albany رحمه الله . On lui a dit: “quelqu’un qui rentre en retard, et qui sait qu’on a dépassé d’une rakat ou deux. Est-ce-qu’il peut prendre d’avance une sutra et la mettre devant lui? Pour ce préparer quand les autres se lèvent, il trouve déjà une sutra prête devant lui.

Il a dit na’am ça se fait, il n’y a aucune chose qui interdit cela”. Vous pouvez trouver ça, dans une des audios de sheikh Albany رحمه الله تعالى  que j’ai entendu moi même.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 28 Août 2016