Les maladies curables et celles qui sont incurables

 Question:

 

Une femme seule divorcée handicapée physique (en fauteuil roulant) a comme revenu la AAH ( Allocation d’ Adulte Handicapé ) ; c'est ce que donne en France cette organisme pour ceux qui ont un  handicap  et ne peuvent pas travailler ou ne peuvent pas faire un travail comme toute personne. 

Et donc cette personne ne jeûne pas car ça provoque une infection urinaire  par  manque d'eau, est-ce une raison valable pour la dispenser de jeûner et si oui comment doit-­t­elle compenser son jeûne, sachant qu'elle n’a rien à sortir pour ce dernier ramadan et elle  n'a pas jeûné. 

 

Réponse:

 

Je répond à cette personne et en même temps à toutes et tous qui sont dans son cas. Et  c'est une règle comme je l’ai dite plusieurs fois qu'il faut apprendre :

Toute personne qui ne peut pas jeûner - avec des  excuses, elle est malade c'est pour ça elle ne peut pas jeûner. On ne parle pas du voyageur  .  Je parle principalement d'une personne malade.   Toutes personnes malades qui ne peut pas jeûner se divise en deux sortes:   

1. Celle qui sait que sa maladie est curable​ et qu'elle va se soigner et guérir, celle-là  elle attend jusqu'à ce  qu'elle guérisse et elle rattrape ses jours. 

2. Celle qui sait que sa maladie est incurable​ ,elle va rester comme ça à vie sauf si un  jour ils vont découvrir c'est quoi le médicament, pour l'instant c'est à vie. C'est  comme une personne qui a la tension ou le diabète pour l'instant c'est à vie.   

Donc si la personne ne peut pas jeûner à cause d'une maladie incurable ,celle là qu’est­-ce-qu'elle fait ? ​Elle expie pour chaque jours mangé, elle va nourrir un pauvre.  Elle compte combien de jour mangé et autant de pauvres elle doit les nourrir et pas leur  donner de l'argent.  

Maintenant, si elle n'a pas d'argent pour les nourrir et en même temps elle ne peut pas  jeûner puisque sa maladie est incurable ,c'est bon ,c'est à dire elle n'a aucune dette. Pourquoi?  Parce que normalement elle devait nourrir mais elle n'a pas les moyens de  nourrir et Allah تعالى laa youkallifou naffsane illa wouss3aha - Allah n'impose à aucune âme une charge  supérieure à sa capacité.

Si quelqu'un veut faire ça pour elle, bénévolement, son père, sa mère, son frère, son mari,  ses voisins, ses voisines, des étrangers veulent payer pour elle, c'est à dire nourrir à sa  place, al hamdouliLlah mais s'ils ne veulent pas ce n'est pas de leur ressort. Qu'ils veulent faire
quelque chose bénévolement c'est bien, s'ils ne veulent pa,s personne leur dit de le faire. 

 

Donc inchaa Allah  تعالى elle est excusé car Allah تعالى  ne te demande pas quelque chose que tu ne peux pas avoir .

Date de dernière mise à jour : jeudi, 21 Juillet 2016